La Libre Pensée de Haute-Loire dénonce la fermeture de l’école publique de Corsac ( Brives-Charensac)
Pour nous suivre
fb-share-icon

Nous avons appris avec consternation cette annonce, confirmée aux parents d’élèves le 10 novembre par le Maire de Brives-Charensac. Après d’autres mauvais coups, portés notamment contre l’école maternelle de la Mouteyre, il s’agirait de fragiliser encore l’école publique laïque en général. A terme, le Collège public Anne Franck serait aussi menacé par une baisse de ses effectifs.

La Libre Pensée de Haute-Loire dénonce fermement le mauvais rôle joué dans ce processus par l’inspectrice d’Académie, relayée par le Maire de Brives, qui ont osé ne pas saisir les instances officielles et se sont permis de prendre une décision unilatérale. Pour mémoire, les mêmes méthodes avaient été utilisées à Brioude, où 4 écoles publiques sur 6 ont été rayées de la carte par le Maire, ce qui n’a pas manqué d’entraîner une fuite de 20% des écoliers concernés vers les écoles privées ! Il en a été de même au Puy après les fermetures des écoles publiques de Vals et de Mons qui ont renforcé directement l’école privée catholique St-Louis. Cela suffit !

La Libre Pensée de Haute-Loire condamne l’affaiblissement programmé de tout l’enseignement public auquel les moyens nécessaires sont systématiquement refusés. Pourquoi, dans le même temps, des fonds publics sont-ils si généreusement pillés pour promouvoir et développer l’enseignement confessionnel ? Les effets récents de cette politique de la terre brûlée ont permis la mise en place d’un Bachelor de tourisme à l’Hôtel Dieu, marquant l’intrusion de l’Université catholique de Lyon en Haute-Loire. Nous déplorons que cette stratégie d’acharnement contre l’école publique puisse être menée avec les plus vifs soutiens de l’inspectrice d’Académie. Son dévouement sans faille ne l’a t-elle pas conduit tout récemment à vanter les mérites « éducatifs » d’une convention passée entre l’Armée de l’Air et le Lycée St-Jacques de Compostelle, dans le cadre du Service National Universel ? Devrons-nous lui rappeler encore que ses fonctions ne consistent pas à se mettre au service de l’enseignement diocésain mais au contraire à garder la priorité absolue : défendre et renforcer l’école laïque, la seule école de la République !

La Libre Pensée de Haute-Loire apporte donc tout son soutien aux parents d’élèves de l’école de Corsac mobilisés contre la fermeture de leur école de proximité, en invitant en particulier à la signature massive de la pétition en cours. Elle appelle à la mobilisation de tous les citoyens attachés à la laïcité pour le maintien des établissements publics, à Brives et dans tout le département.